Pêche de la carpe au Frolic

La pêche au Frolic, est bien plus une réalité qu’une mythe, puisqu’elle est adoptée par beaucoup de pêcheurs désormais !
Cette croquette bien connue des chiens, à base de viande et de légumes, percée en son milieu, fait le bonheur des carpes (et des carpistes).

L’amorce

Pour l’amorce, rien de plus facile… pourquoi ne pas utiliser là aussi du Frolic ? Pour une session de 12 heures de pêche, je prends avec moi 5 kilos d’appât. J’y mets 2 kg de Frolic, 2,5 kg de farines peu nourrissantes et un peu de terre de rivière, et je complète par des graines. Je broie en amont le frolic, et le mélange au reste avec de l’eau. Il faudra bien évidemment faire attention aux proportions car le Frolic peut vide devenir trop nourrissant.

N’hésitez pas à commencer à amorcer en amont de la pêche, je ne le fais pas tout le temps, mais le pré-amorcage a déjà fait ses preuves pour la pêche de la carpe. On peut ainsi amorcer son lieu de pêche plusieurs jours en amont, en prenant soin de réduire les quantités tous les jours. Le but étant d’arriver le jour de la pêche avec des carpes affamées 🙂 On comptera 5 kg le premier jour, pour finir vers 2kg le dernier.
L’amorce au Frolic peut être nourrissante, mais c’est également là son avantage. La composition de la croquette fait qu’elle est un puissant attractif pour les carpes. On y retrouve de la viande, boeuf ou volaille, mais aussi des légumes, qui dégagent une odeur particulièrement attractive.

Le montage

J’utilise le montage au cheveu, tout ce qu’il y a de plus classique pour la carpe. Je passe le cheveu dans un des côtés de la croquette. Sinon, je peux également faire une boucle rapide en passant le fil dans le trou du Frolic.

Le montage au cheveu du Frolic peut s’utiliser à la posée, mais également au feeder. Ici, fil nylon ou fil tressé, peu d’importance. C’est une question d’habitude, de sensations pour lesquelles vous êtes habitué. Je conseillerais cependant son usage à du feeder. En effet, le Frolic a tendance à attirer toutes sortes de gros poissons blancs, et vous offrir ainsi une pêche plus variée.

Attention cependant, le Frolic reste un appât peu résistant, qui a tendance à se ramollir rapidement, voire à se décrocher. Vous devrez donc régulièrement remonter la ligne pour vous assurer qu’il est toujours au bout de l’hameçon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *