Pêche de la carpe à la posée

La pêche à la posée est la pêche la plus courante de la carpe. Elle consiste à lancer (ou déposer) un appât lesté afin de pêcher au fond. Les cannes sont posées sur des porte-cannes, et les touches sont souvent détectées par un appareil électronique.

Le déroulement de la partie de pêche

La pêche à la posée consiste à lancer un montage lesté, souvent loin du bord, sur une zone préalablement amorcée. Parfois, afin d’être certain de déposer son montage au bon endroit, le pêcheur pourra s’aider d’équipement tel qu’un bateau amorceur pour déposer son montage à l’endroit souhaité.

Une fois le montage en place, on tendra le fil de la canne qu’on déposera sur une porte canne. Après avoir réglé la sensibilité du détecteur de touche, le pêcheur pourra vaquer à ses occupations dans l’attente d’un départ.

Le matériel

Tout d’abord il vous faudra une canne à  lancer, c’est à dire qui pourra accueillir un moulinet. Il existe plusieurs types de cannes, caractérisées par leur rigidité / souplesse. On préfèrera une canne semi-parabolique voire parabolique pour les sensations. Pour la longueur, aux environs de 3,60 m est déjà une bonne taille. Plus une canne sera longue, plus vous lancerez loin (effet de levier).

Pour le moulinet, un medium voire heavy fera l’affaire, puisqu’il doit contenir au minimum 260 mètres de fil. N’oubliez pas que vous pourrez avoir à lancer très loin voire profond.

Côté fil, vous pourrez utiliser un fil en nylon (à partir de 30/100) ou en tresse (à partir de 15/100).

Enfin, pour reposer les cannes, on pourra utiliser plusieurs types de matériel. Il existe la pique simple, qui supportera une canne, ainsi que le rod pod, qui pourra supporter plusieurs cannes.

Pour ne pas rater une seule touche et pouvoir vaquer à ses occupations, on utilise un détecteur (ou avertisseur) de touches. Ces détecteurs émettent un BIP très bruyant lors de la touche, mais certains peuvent aussi émettre une lumière pour la pêche de nuit. L’avertisseur se présente sous la forme d’un petit boîtier suspendu à la canne, par lequel passe le fil de la canne.

Les montages, les appâts

Les montages et appâts sont certainement aussi variés qu’il n’existe de pêcheurs. Le montage le plus courant est le montage au cheveux et bouillette. Il s’agit d’accrocher sur un petit fil en dérivation par rapport à l’hameçon qui supportera la bouillette. La bouillette pop-up étant plus légère que l’eau, elle sera légèrement décollée du fond et bien en évidence pour ces mesdames. Le cheveu peut cependant accueillir bien d’autres sortes d’appâts originaux.

Afin de lester le montage, on plombera le tout avec un plomb entre 50 gr et 100 gr. Le montage final viendra accueillir le plomb sur la ligne principale suivi du cheveu.

On sait que les carpes sont gourmandes, omnivores et attirées par les odeurs sucrées, fruitées. A partir de là, on pourra essayer toutes sortes d’appâts gourmands comme des fraises Tagada, bonbons « bananes »…, mais aussi des appâts salés comme du fromage, du pain ou même des croquettes pour chien !

Outre le montage au cheveu, on pourra tout simplement accrocher son appât directement sur l’hameçon (vers, asticots…).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *