Utiliser le bateau amorceur

Le bateau télécommandé n’est pas qu’un jouet pour enfants ou pour les passionnés de miniatures. Je l’ai appris lors d’une de mes sorties carpes (je débute encore eh oui). Le bateau amorceur, ressemble de très près à un bateau télécommandé, mais dispose d’une plateforme et d’un mécanisme permettant le transport et le largage de votre montage.

Avantages (et ils sont nombreux)

La bateau amorceur, comme son nom l’indique, a pour but d’amorcer une zone de pêche. L’utilisation d’un bateau téléguidé permet d’amorcer de manière précise un lieu éloigné ou difficilement accessible.

Le premier avantage que je lui trouve, c’est de pouvoir relâcher mon montage exactement à l’endroit souhaité, sur ma zone d’amorçage. C’est un vrai plus, surtout lorsqu’on est aussi bien douée que moi au lancer/viser.

Un autre avantage, toujours dans le « lancer », c’est de pouvoir pêcher dans des endroits inaccessibles du bord, cachés sous des branches ou même encombrés. Quand un lancer classique risque de vous faire atterrir dans des branches, le bateau amorceur lui se faufilera dessous.

Enfin, un dernier avantage et non des moindres, c’est bien de pouvoir larguer votre montage tout en douceur… Ceci aura pour effet d’être tout d’abord discret autour de votre zone de pêche et donc de ne pas faire de bruit, mais surtout ceci aura pour avantage de déposer votre montage avec délicatesse. C’est d’autant plus utile lorsque vous utilisez de l’amorce friable, ou des appâts fragiles comme du maïs.

Fonctionnement du bateau amorceur

Le bateau amorceur se guide grâce à une télécommande. Deux joysticks permettent respectivement de se déplacer et de se diriger sur l’eau.

L’amorce se place dans le bateau, au dessus de sa ou ses trappes si le bateau en dispose. L’amorce peut se composer de farines, bouillettes, céréales, graines… peu importe.

Le montage lui s’accroche par le hameçon sur un support aimanté.

Une fois sur la zone à amorcer, vous pouvez alors contrôle le largage de l’amorce ou du montage.

Comment choisir son bateau amorceur

Il existe en effet un très grand nombre de modèles et surtout de prix. Voici les points sur lesquels faire attention et leur valeur moyenne.

La batterie et l’autonomie : elle est de 12V en moyenne pour une autonomie de 1h30 à 2h environ. C’est elle qui déterminera l’autonomie du bateau et sa durabilité dans le temps (la batterie tiendra moins la charge au bout d’un moment).

Portée : elle est importante si vous souhaitez pêcher loin du bord. Il est également préférable de voir large, au cas où vous éloigneriez trop votre bateau sans vous en apercevoir. Elle va en moyenne de 300 à 500 mètres.

Capacité : elle détermine le chargement que vous pourrez emporter sur votre bateau amorceur. Elle peut aller d’1 à 3 kilos, capacité doublée en fonction du nombre de trappes disponibles sur le bateau. La capacité évite de devoir faire trop d’aller-retour avec le bateau pour amorcer la région visée.

Système de lumière : la bateau peut disposer de diodes pour l’éclairer la nuit. Les diodes, de différentes couleurs, permettent de reconnaitre l’avant de l’arrière du bateau et de corriger sa trajectoire.

Sondeur : sur les modèles les plus luxueux, le bateau amorceur peut bénéficier d’un sondeur / GPS. L’écho-sondeur a le gros avantage de retranscrire le fond du lieu de pêche, et de l’envoyer directement sur votre écran GPS. Cela permet de trouver LA zone de pêche la plus intéressante pour vous : un trou, cuvette, le bord d’une cuvette… Le sondeur détecte également l’afflux des poissons, vous saurez ainsi rapidement si votre amorce fait effet ou non. L’écho-sondeur donne des informations sur une profondeur allant jusqu’à 40 mètres environ.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *