Choisir son moulinet à carpe

Le moulinet sera le deuxième élément déterminant (après la canne bien sûr), pour les sensations lors de vos combats, et surtout leur résistance. On le retrouvera sur des pêches au feeder ou à la posée. On regardera plusieurs critères :

Solidité : les moulinets premiers prix seront en plastique, ce qui pour un usage hebdomadaire est déconseillé. On préfèrera des moulinets en composite et aluminium.

Poids, taille : il vient s’additionner au poids de la canne, il est est léger en dessous de 500 gr. On trouve plusieurs tailles de moulinets, allant de light au heavy. On utilisera des moulinets medium à heavy pour la carpe (pour des poissons allant de 2 kg à 8 kg à titre indicatif).

Capacité : on la trouve sous l’annotation 0.30 mm/ 220 m ou écrit littéralement : 220m de fil pour un fil de 30/100 de diamètre.

Puissance : la puissance détermine la tension maximale supportée par le moulinet, avant de libérer du fil pour éviter la casse. Cette puissance de définit en kg. On estime qu’un frein de 6 à 8 kg est suffisant pour pêcher la carpe.

Roulement / rotation : la rotation influe directement que le confort lors du moulinage. On attend à ce qu’il soit fluide, léger et rapide, sans accrocs. Il existe deux types de roulement : à bille et à aiguille. Le roulement à aiguille à l’avantage de remplacer deux billes (gain de place et de poids). On préfèrera les roulements à billes en céramique plutôt qu’en inox (plus résistant, moins de frottements). On retrouve les informations sur les roulements sous l’annotation suivante : 4+1, 5+1. Le premier chiffre correspond au nombre de roulements à billes, le second au nombre de roulements à aiguille.

Moulinet débrayable : le débrayage est présent sur quasiment tous les moulinets. C’est très pratique lorsqu’on pêche à la posée. En fait, le frein que l’on utilise de manière courante, c’est le frein (arrière ou avant selon les préférences), qui permet d’ajuster la résistance du fil lors des combats. Le frein débrayable est une petite languette situé sous le tambour. Quand on l’active, il désolidarise le tambour et le frein. Le fil peut alors se dérouler sans aucune résistance. Cela a pour effet de pouvoir également mouliner dans les deux sens (en avant en en arrière, ce qui est déconseillé). On activera le frein débrayable à la posée, lorsqu’on cherchera à ce que le poisson gobe l’appât et l’emporte sans percevoir aucune résistance. On désactivera le frein après la touche, afin de ferrer.

Ratio et TMV (tour de manivelle du moulinet) : le ratio déterminera le nombre de tours effectués par le tambour pour un tour de moulinet quand le TMV déterminera la longueur de fil enroulée par tour. Ur ratio de 4,5:1 signifie qu’un tour de moulinet fait tourner le tambour 4,5 fois. 1 TMV de 90 cm signifie que pour un tour de moulinet, 90 cm de fil est enroulé. Ces chiffres sont importants à connaître lorsque vous pêchez au fond, et que vous souhaitez rapprocher l’appât. Vous saurez alors précisément de combien votre montage se rapproche pour chaque tour de moulinet. Pour se faire une idée, un ratio de 5:1 et un TMV de 90 cm sont des chiffres élevés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *